Le pardon, une nécessité pour être libre ?

D’une manière générale, l’acte de pardon est un acte difficile à accomplir pour l’être humain. C’est un acte intérieur qui touche au plus près les mécanismes émotionnels et affectifs. Bien des gens disent avoir pardonné, mais, si l’on creuse un peu, on s’apercevra vite que ce pardon, même bien intentionné, se situe au niveau des idées, les blessures émotionnelles étant restées intactes. Bien des blessures ressurgissent parfois des années après à la faveur d’une conjonction d’événements alors qu’elles avaient été apparemment oubliées.

La loi d’affinité dans les relations

« Le hasard, c’est la forme que prend Dieu quand il veut passer incognito » (Albert Einstein). Cet article est peut-être le plus irrationnel et audacieux que j’ai écris jusqu’à présent (à tout le moins en apparence car l’irrationnel n’est pas toujours là où on le croit !). Il traite d’un phénomène que j’ai pu observer fréquemment, et qui m’a été confirmé par beaucoup d’autres personnes. A savoir que les relations que nous tissons ne viennent pas du hasard, même si d’un point de vue événementiel certaines d’entre-elles semblent découler d’un grand nombre de coïncidences.

Ecouter sans faire éponge, c’est possible !

Ecouter sans faire éponge c’est possible ! « Napoléon a-t-il été battu à Waterloo ? ».

Comme écouter sans faire éponge ? Comme nous l’avons vu dans l’article précédent, la posture qui consiste à ne pas s’identifier n’est pas évidente à acquérir.

Je vous avais promis une technique pour vous aider dans cette distanciation. J’ai baptisé cette technique « Il/Elle me dit que ». Pour bien l’expliquer cependant, je vais devoir faire quelques détours en donnant quelques explications.