Moi, seul, et c’est assez….. Ou l’étrange paradoxe de la relation

Chacun est seul au monde. Si cela ne vous est jamais venu à l’esprit, avez-vous songé que depuis que vous êtes né(e), jamais aucune personne n’a vu et décodé le monde comme vous l’avez fait, et, lorsque vous aurez disparu(e) jamais personne ne verra ou ne décodera plus le monde comme vous l’aurez fait auparavant. Autrement dit, personne n’a jamais pensé exactement comme vous, et personne ne pensera jamais exactement comme vous après. Vous pouvez le tourner dans tous les sens que vous voulez, c’est un absolu.

Le pardon, une nécessité pour être libre ?

D’une manière générale, l’acte de pardon est un acte difficile à accomplir pour l’être humain. C’est un acte intérieur qui touche au plus près les mécanismes émotionnels et affectifs. Bien des gens disent avoir pardonné, mais, si l’on creuse un peu, on s’apercevra vite que ce pardon, même bien intentionné, se situe au niveau des idées, les blessures émotionnelles étant restées intactes. Bien des blessures ressurgissent parfois des années après à la faveur d’une conjonction d’événements alors qu’elles avaient été apparemment oubliées.

J’écoute, mais je fais éponge !

Au secours ! J’écoute mais je fais éponge ! Même si nous avons pu voir dans certains articles que le fait d’écouter et d’entrer en empathie n’impliquait pas de « s’abimer en l’autre », beaucoup de personnes, dans les stages, me relatent le fait de manquer de distanciation lorsqu’elles écoutent. Cet article parle des deux postures, celle qui entraîne le manque de distanciation, et celle qui la permet.

Développez votre empathie

Exercice inédit (par Roger LANTERI).

Même si c’est variable selon les personnes, il est beaucoup plus facile de rester centré sur ses propres préoccupations que de se tourner vers les autres en faisant preuve d’empathie. Animant des formations à l’Ecoute-Active depuis plus de 10 ans, j’ai pu me rendre compte de façon qu’à défaut d’être égocentrique notre nature humaine fait que nous sommes « égocentrés ».